Saint Germain des Prés

Chargement de la carte…

Adresse
3 Place Saint Germain des Prés
75006, Paris
Ile-de-France, France


L’église de Saint-Germain-des-Prés est une ancienne abbaye bénédictine de Paris fondée au milieu du VIe siècle par le roi mérovingien Childebert Ier et l’évêque de Paris saint Germain. L’abbaye a eu plusieurs noms connus sous le vocable Saint-Vincent et Sainte-Croix. Elle est située au cœur de Paris et du quartier latin.

ChapiteauC’est une abbaye royale, qui bénéficie donc d’une exemption et est directement soumise au pape. La première église abbatiale est consacrée le 23 avril 558 à la sainte-Croix et à saint-Vincent-de-Saragosse. Cette basilique possède des colonnes de marbre, un plafond lambrissé et des fenêtres vitrées.

L’abbaye est nécropole royale jusqu’à la création de la basilique de Saint-Denis. Les reliques de saint Germain y sont vénérées, mais plus aucune sépulture médiévale ne subsiste à ce jour, et les reliques se sont considérablement amoindries. L’église est rebâtie par l’abbé Morard, à partir de la fin du Xe siècle.

Les quatre premiers niveaux du clocher occidental, la nef et le transept de l’église actuelle remontent à cette époque, et l’on peut notamment y voir d’intéressants chapiteaux d’autour de l’an mil.

Le chœur actuel est construit au milieu du XIIe siècle dans le style gothique primitif, et consacré par le pape Alexandre III le 21 avril 1163. C’est l’un des premiers édifices gothiques français et dans le monde. Cette architecture contribue à la diffusion de ce nouveau style et est de toute première importance sur le plan archéologique.

Les bâtiments conventuels sont reconstruits successivement au cours du XIIIe siècle, et une chapelle abbatiale inspirée par la Sainte-Chapelle est édifiée par l’architecte Pierre de Montreuil et dédiée à la Vierge ; l’ensemble est malheureusement démoli au début du XIXe siècle.

L’instauration de la réforme mauriste en 1630 fait de l’abbaye un centre de l’érudition d’un grand rayonnement. Mais la Révolution impose la suppression de la totalité des abbayes, et pour Saint-Germain-des-Prés, la fin survient le 13 février 1792. L’église devient bientôt une manufacture de salpêtre, et le culte n’y est rétabli que le 29 avril 1803. Depuis lors, l’église est exclusivement paroissiale.

Entre 1821 et 1854, l’église, mise à rude épreuve sous la période révolutionnaire, est restaurée par les architectes Étienne-Hippolyte Godde et Victor Baltard. Elle est classée aux monuments historiques par liste de 1862, et les vestiges de l’abbaye sont inscrits par arrêté du 26 octobre 1953.

L’église Saint-Germain-des-Prés est la plus ancienne des grandes églises parisiennes, et au centre de la vie d’une paroisse vivante et dynamique, son quartier Saint-Germain est connu mondialement et doit son nom à cette abbaye, construit depuis 543 après Jésus Christ.

Source : https://www.eglise-saintgermaindespres.fr/

 

 

Événements à venir